Thérapie conjugale et familiale

Thérapie conjugale

1. Quand faut-il consulter ?

 

Quand le couple est en crise, quand chacun reproche à l’autre d’être la cause de sa souffrance et se ressent comme une victime. Quand on se sent mal, qu’il commence à y avoir des incompréhensions, des tiraillements, une souffrance. Le plus tôt est le mieux pour parvenir à relancer la dynamique du couple.

Il y a souvent des hauts et des bas dans un couple mais il arrive un moment où il n’y a plus de dialogue. Les deux sentent que ce n’est pas une énième crise passagère mais un problème de fond. Aucun ne croit plus en ses capacités de changer, de faire évoluer la situation, c’est un blocage. 

La thérapie est un moyen d’apprendre à voir son partenaire sous un autre angle, peu importe la durée de la relation. Ainsi, la thérapie de couple s’intéresse au lien qui unit les deux personnes. Si ce lien dysfonctionne, on va essayer de comprendre comment il s’est mis en place et ce qui ne fonctionne plus.

Elle permet donc de réengager le dialogue et de mieux s’écouter. Au fur et à mesure, elle aide à mieux extérioriser ses besoins et  donner davantage aux attentes de son partenaire.

 

En revanche, les thérapies ne sont pas recommandées en cas de violences conjugales. La personne violente a besoin d'un suivi individuel.

 

2. Quel est le but ?

 

 

Le but de la thérapie de couple n’est pas de déterminer qui a tort ou qui a raison, car les torts sont forcément partagés mais plutôt de permettre à la communication de reprendre. Le couple est une entité qui a ses règles, ses codes, ses habitudes et il arrive que les deux partenaires ne s’y reconnaissent plus. Le thérapeute de couple permet alors à chacun de s’exprimer, de dire ses insatisfactions par rapport à la relation et non par rapport à l’autre en tant que personne. Ce changement de perspective change tout. Il va y avoir un processus de collaboration conjointe pour revoir le « contrat » sans viser à changer l’autre, ce qui est impossible. On sort du règlement de compte destructeur pour entrer dans un processus constructif. Il arrive aussi que des couples viennent avec l’intention de se séparer sans agressivité, de réfléchir avec le thérapeute au moyen de préserver au mieux chaque partenaire ou les enfants du couple le cas échéant.

 

 

3/Thérapie de couple : comment ça se passe ?

 

Lors de la première consultation, chacun explique clairement ce qui l’amène. Il ne s’agit pas de se plaindre « Il est trop ci et pas assez ça, elle est insupportable » mais de devenir actif, de formuler ce qu’on veut vraiment changer. Le but de la première consultation, c’est que l’un et l’autre puissent trouver un objectif commun sur lequel travailler, qu’il y ait une véritable collaboration. Transformer les reproches permanents en des demandes change complètement la relation. Par exemple retrouver une sexualité, renouer le dialogue, faire que la maison soit moins bordélique, faire plus de choses avec les enfants, etc.

 

Et pour aller plus loin, c'est par ici :

Article écrit par infobébé sur le site

http://www.infobebes.com/Enfant/Famille/Couple/Seduction/12-questions-sur-la-therapie-de-couple

Thérapie familiale

1. Quand faut-il consulter ?

 

Une famille fonctionne comme une seule et même entité. Lorsqu’un de s es membres souffre ou présente une détresse psychologique, cela peut retentir sur le reste de la cellule familiale. C’est dans ce cas qu’une thérapie en famille est bénéfique et permet de dénouer problèmes, tensions et conflits.

Repli sur soi, échec scolaire… Parfois le mal-être d’un enfant s’exprime dans son rapport aux autres, et cela notamment au sein de la cellule familiale. C’est pour cela qu’une thérapie est parfois nécessaire pour aider à comprendre les raisons et la provenance du malaise.

 

Même si la souffrance est la plupart du temps plus visible chez l’enfant, il ne faut pas pour autant oublier qu’une thérapie familiale est un traitement de groupe et qu’il s’adresse à tous les membres du clan.

 

2. Quel est le but ?

 

Une thérapie familiale a pour objectif de détecter l’origine des relations dysfonctionnelles des parents et/ou de la fratrie.

Grâce à la discussion, des jeux de rôles et le décryptage des émotions, nous pointons du doigt le malaise et réinstaurons peu à peu la communication au sein de la famille améliorant ainsi la cohésion du groupe.

 

Et pour aller plus loin, c'est par ici :

https://www.elle.fr/Maman/Ma-famille/Questions-psy/La-therapie-familiale-pour-qui-pour-quoi-1543437

En pratique

Durée des séances : entre 1h et 1h30

 

Tarif séance thérapie conjugale : 100€

Tarif séance thérapie familiale :

- 80€ (présence d'un seul parent + enfant)